mercredi 23 mars 2016

Chronique lecture #38 - Maman a tort / Michel Bussi


Editeur : Presses de la Cité
Prix : 21.50 €
Nombre de pages : 512 p.
Genre : Thriller
Résumé :

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. Il est le seul… Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé. Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Que les masques tombent. Qui est Malone ?

Enfin ! Enfin, en tant qu'amatrice de thrillers comme vous le savez, j'ai lu mon premier Bussi ! Il était temps, avec la bonne réputation de cet auteur. 
Je suis ravie de m'être enfin lancée car Maman a tort est une vraie réussite.

C'est le genre de thriller dans lequel on entre directement. Les premières phrases de l'auteur nous happent et on tombe dans un tourbillon duquel il est difficile de s'extraire.
On débute avec le récit d'un enfant, plein de métaphores, d'images, en parallèle d'une situation réelle; une scène d'aéroport, dont on ressent l'urgence, la fuite.

A partir de là, j'ai eu la sensation de course effrénée tout le long du roman. Les histoires s'entremêlent au rythme des chapitres aux différents points de vue.
L'histoire de Malone, enfant peureux, perturbé, quasiment muet, soutenant que sa maman n'est pas vraiment la sienne. L'histoire d'un braquage à plusieurs millions d'euros, orchestré au millimètre, mais qui tourne mal. Celle de la commandante Augresse et de ses collègues de la police, celle d'Angie, la jeune et jolie coiffeuse, sa meilleure amie inoffensive.

Pourquoi nous parle t-on tour à tour de leurs vies, de leurs destins ? Des liens seraient-ils cachés entre ces personnages ? Lesquels sont-ils ?

J'ai trouvé beaucoup de talent à l'auteur dans l'exploitation de ces personnages. En environ 500 pages, on en rencontre un certain nombre, mais sans rester en surface. Leurs psychologies sont vraiment développées. On a tout un jeu d'apparences, presque de double-personnalités. Personne n'est réellement celui que l'on croit, il faut se méfier de tout le monde.
Ce panel de personnages est très riche puisque on ressent toutes sortes de sentiments à leur égard. On les aime, on les déteste, on les comprends, on les prends en pitié. 

Le personnage central reste bien sûr Malone auquel on s'attache énormément. On a envie de le couver, le protéger, de prendre sa défense envers et contre tou(s)t.

Le travail autour de la mémoire des enfants est très intéressant. On sent que des recherches ont été faites. C'est une idée géniale que de jouer sur les souvenirs éphémères d'un enfant de cet âge, cela renforce encore le sentiment d'urgence du roman. Les mystères seront-ils résolus à temps, avant que Malone n'oublie tout ?

J'ai trouvé, de manière générale, l'histoire et le déroulé supers. On part d'une histoire qui pourrait nous sembler presque banale; un enfant avec une imagination hyper développée, qui raconte des histoires, des contes, où réalité, rêves et inventions se mêlent. Au fil des pages on se rend compte du sac de noeuds qui se cache derrière tout ça. 

Michel Bussi a vraiment une plume captivante. J'ai ressenti une parfaite maîtrise du récit. Il nous emmène pile là où il l'a décidé. On ressent aussi les détails essentiels distillés au fur et à mesure de l'histoire sans forcément réussir à mettre le doigt dessus ou à les lier entre eux jusqu'au dénouement final.

Tout ce qui tourne autour de Gouti, la peluche dont Malone ne se sépare absolument jamais, est également très inventif et très bien trouvé. Il ressort pour moi de Maman a tort une originalité et des idées incroyables, que j'ai rarement vu.

Petite mention également pour les noms donnés aux personnages qui, loin d'enlever de la crédibilité au roman, lui donne une petite touche d'humour appréciable.

C'est encore une fois un roman qui nous positionne sur la fine ligne qui peut se tenir entre le Bien et le Mal. On ne cautionne pas tous les actes, loin de là, mais on en comprends certains. C'est toute cette ambiguïté autour des personnages qui donne une réelle plus-value à ce roman pour moi. On est face à un savant mélange de policier et de thriller psychologique où l'enquête ne peut être dissociée de la psychologie des personnages, sans que celle-ci ne prennent non plus le pas sur la première. 

Maman a tort est le cocktail parfait d'un bon thriller. Suspens, personnages recherchés, enquête, indices, fausses pistes. Je comprends totalement l'engouement pour les ouvrages de Michel Bussi et j'ai hâte d'en lire d'autres, notamment Un avion sans Elle et Nymphéas Noirs.

12 commentaires:

  1. Coucou !

    Merci d'avoir partagée ton avis sur ce thriller :)

    Je le lirai prochainement mais je dois néammoins diminuer ma pal lol

    Bisous et à bientôt !
    Lovelyathenabook.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira quand tu le sortiras de ta PAL ! :)
      Je passes faire un tour sur ton blog :)

      Supprimer
  2. Tout me donne envie, l'auteur, le genre du livre, l'écriture, la couverture, l'histoire, le thème, etc. et ta chronique.
    C'est bon il est dans ma wish list !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii je suis ravie :D
      J'agrandie ta PAL mouhaha :p

      Supprimer
  3. J'ai découvert cet auteur avec N'oublier jamais, pendant février. Je dois dire que même si j'ai aimé, je m'attendais à plus. Toutefois, je me suis pris Nymphéas noir, Un avion sans elle et Maman a tort pour un peu voir :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tu as persévéré alors haha ;)
      Merci de ton passage par ici je vais jeter un coup d'oeil à ton blog :)

      Supprimer
  4. Comme toi j'ai beaucoup apprécié ce livre, mon premier contact avec Bussi ne fût pas une déception. J'ai été quelque peu déçu par les derniers chapitres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? La fin a été plutôt satisfaisante pour moi ^^
      J'espère que tu seras moins déçue par la fin d'autres de ses romans :)

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup les romans de Bussi :) Et celui-ci m'a aussi beaucoup plu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire d'autres oeuvres de lui :)
      Merci de ton passage :)

      Supprimer
  6. Contente de lire l'avis de quelqu'un qui a vraiment aimé ce livre !
    Moi, j'ai été déçue, je n'ai pas été prise dans l'histoire et je ne me suis pas attachée aux personnages.
    Le seul point où l'on se retrouve, c'est l'intérêt sur le sujet de la mémoire des jeunes enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah zut ... J'espère que d'autres livres de l'auteur pourront te plaire !
      Oui la partie sur la mémoire des enfants est plutôt recherchée !

      Supprimer